Le faucon pèlerin de l’espace, Hayabusa 2, et la tortue du palais de l’océan

Le 27 juin 2018, après 3 ans et demi de voyage et plus de 280 millions de km parcourus, la sonde japonaise Habuyasa 2 (faucon pèlerin) rejoignait l’astéroïde Ryûgû, ainsi nommé en hommage au palais sous-marin Ryûgû-jô du dragon Ryûjin (龍神). C’est le second faucon pèlerin japonais à parcourir l’espace pour atteindre son astéroïde cible.

 

Le même 27 juin 2018, un pêcheur japonais secourait une tortue de mer prise dans un filet stationnaire au large de la ville de Muroto, dans la préfecture de Kochi, sur l’île de Shikoku, et la confiait à l’aquarium de la ville.

Grâce à la bague d’identification fixée sur sa patte antérieure droite, l’aquarium a pu découvrir qu’il s’agissait d’une tortue femelle capturée en juillet 2009 au large du Mexique. Elle avait ainsi parcouru plus de 10 000 km avant d’atteindre les côtes japonaises. Après quelques soins et le changement de la bague devenue trop étroite, l’aquarium relâcha la tortue à la mer.

D’après l’Association des tortues de mer du Japon (日本ウミガメ協議会), c’est la seconde fois au monde que la traversée de l’océan pacifique par une tortue caouanne a pu être confirmée.

***

Cette histoire n’est pas sans rappeler le conte de la mythologie japonaise selon lequel un pécheur du nom de URASHIMA TARÔ avait séjourné au palais Ryûgû-jô, au cœur de l’océan, pour le récompenser d’avoir sauvé une tortue malmenée par des enfants sur la plage. Il passa ainsi 7 jours dans le palais, aux côtés de la princesse de l’océan, la princesse OTO. Le huitième jour, pris de nostalgie en pensant à sa famille et son village natal, URASHIMA obtint l’autorisation de retourner chez lui. La princesse OTO lui offrit un coffret scellé en adieu et lui recommanda de ne l’ouvrir sous aucun prétexte.

La grande tortue secourue par URASHIMA, et qui avait transporté ce dernier sur son dos jusqu’au palais, le ramena sur la plage. A son retour chez lui, URASHIMA TARÔ ne reconnaissait plus personne ni les lieux. Il comprit que le temps ne s’était pas écoulé de la même façon dans le palais de l’océan et sur terre, où plus d’une centaine d’années s’était écoulée depuis son départ.

Il retourna sur la plage où il avait sauvé la grande tortue et regarda au loin, tenant en ses mains le coffret que la princesse OTO lui avait offert. Il ouvrit le coffret, libérant une fumée blanche qui l’enveloppa de toutes les années passées dans le palais Ryûgû-jô de l’océan : les années que la princesse OTO avait pris soin d’enfermer dans le coffret étaient l’âge réel de URASHIMA TARÔ.

***

Actuellement, Hayabusa 2 poursuit sa mission dans l’espace et doit ramener sur terre un coffret contenant des échantillons du sol de l’astéroïde, qui permettront de déceler l’âge réel de notre système solaire.

« La voix de l’océan », URASHIMA TARÔ – KIRITANI Kenta – 2015 :