YOKOZUNA IWASHI (sardine yokozuna), une nouvelle espèce de « super prédateur » découverte dans les eaux profondes de la baie de Suruga, au Japon

Une nouvelle espèce de poisson de haute mer a été identifiée par les chercheurs de la JAMSTEC (agence japonaise pour les sciences et technologies marines et terrestres) lors d’une étude lancée en 2016 dans les eaux profondes de la baie de Suruga, au large des côtes de la préfecture de Shizuoka, dans l’océan Pacifique. Il s’agit de poissons abyssaux de la famille des Alepocephalidae.

Après avoir repéré leur présence à la vidéo, les chercheurs ont capturé quatre spécimen à plus de 2 171 m de profondeur. Avec tous une taille supérieure à 1 m, dont 1,40 m pour le plus long pour un poids de 25 kg, les individus identifiés sont les plus grands observés à ce jour chez les espèces de cette famille.

Yokozuna iwashi – Jamstec

L’étude a révélé qu’il s’agissait d’un prédateur supérieur, classé au sommet de la chaîne alimentaire de l’écosystème et, par comparaison avec les autres espèces répertoriées de cette même famille, a pu conclure à la découverte d’une nouvelle espèce, jusque là inconnue.

Par ses dimensions hors normes, les chercheurs l’ont baptisée « yokozuna iwashi » (sardine yokozuna) en référence au titre de grand champion des lutteurs de sumo et par comparaison aux individus de l’espèce de plus petite dimension (30 à 40 cm) nommés « sekitori iwashi » (sardine sekitori) en référence aux lutteurs de sumo de rang inférieur.

Les quatre individus capturés sont tous femelles et nul ne sait encore la taille que peut atteindre les mâles. Il est admis que ces grands prédateurs ont une grande influence sur leurs écosystèmes respectifs et sont très vulnérables à la surpêche et aux changements environnementaux. Il est donc urgent d’assurer la protection de la biodiversité des grands fonds marins qui recèlent encore de nombreux mystères.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans le British science journal le 25 janvier 2021.

Source : JAMSTEC

Post navigation